Pranathérapie

Les bienfaits

La Pranathérapie :

  • renforce les défenses naturelles du corps combattant ainsi ses faiblesses,
  • prévient des maladies et accélère le rétablissement de ses forces vitales,
  • rééquilibre au niveau physique, émotionnel et mental,
  • protège des énergies négatives,
  • renforce l’intuition, la compassion et l’esprit de conciliation,
  • aide à rendre la vie professionnelle, familiale et de couple plus harmonieuse
  • apporte l’énergie et la joie de vivre au quotidien
  • améliore la confiance en soi,
  • augmente le pouvoir de guérison et favorise le développement spirituel.

Appliquée régulièrement, la pranathérapie peut être une méthode globale de prévention ou de maintien de sa santé au quotidien. Elle peut entraîner un soulagement de beaucoup de troubles.

La pranathérapie est une pratique complémentaire (à la médecine conventionnelle) qui apporte de nombreux bienfaits, en accompagnement de (liste non exhaustive) :

  • troubles du sommeil, fatigue, stress, dépression, burnout…
  • troubles digestifs (digestion difficile, constipation, diarrhée, flatulences, hépatite, ulcère gastrique…)
  • hyperactivité
  • migraines
  • troubles oculaires (fatigue oculaire, troubles de la vue comme la myopie, glaucome…)
  • fièvre
  • infections virales (rougeole, rubéole, varicelle, oreillons…)
  • troubles cardiovasculaires (améliore la circulation sanguine et lymphatique) : hypertension, œdèmes, jambes lourdes…
  • troubles respiratoires : asthme, rhume, sinusite, toux…
  • troubles musculo-squelettiques et articulaires : torticolis, crampes, arthrose, lombalgies, arthrite, rhumatismes, fractures, goutte, scoliose, douleurs…
  • problèmes de peau (eczéma, allergies de la peau, boutons, piqûres d’insectes, brûlures mineures, coupures, contusions et chocs…)
  • dérèglements hormonaux
  • troubles du système reproducteur : stérilité, ménopause, impuissance, règles douloureuses…
  • grossesse
  • problèmes urinaires (néphrites, cystites, infections, énurésie…)
  • effets indésirables de traitements invasifs
  • également : mal d’oreilles, mal de dents, épistaxis, hoquet, manque d’appétit, hypercholestérolémie, hémorroïdes…

La Pranathérapie n’est pas une thérapie ni un traitement dans le sens médical. Elle ne se substitue aucunement à tout diagnostic ou traitement médical. En Pranathérapie, aucun diagnostic n’est établi. Le client ne doit pas interrompre ni terminer de traitements médicaux en cours ni repousser ni négliger de se faire donner des soins médicaux nécessaires dans le futur.

Principes

La science et l’art de la Pranathérapie, développés par le guérisseur et ingénieur d’origine chinoise Choa Kok Sui (après de longues années d’études de connaissances de guérison ancestrales), sont une forme très ancienne de guérison naturelle. La Pranathérapie est basée sur le savoir des lois concernant l’énergie vitale appelée « prana » (en sanskrit), « chi » ou « ki » ou encore « qi » (dans les tradition et médecine chinoises). Cette énergie vitale se trouve partout présente, dans chaque corps humain et partout dans l’univers. Elle est nécessaire pour l’autoguérison et pour le maintien d’une bonne santé.

C’est une méthode douce et en même temps une méthode de guérison énergétique, sans contact physique, extrêmement efficace.

L’énergie vitale est captée par l’intermédiaire de notre corps énergétique subtil (« l’aura ») et redistribuée dans le corps physique à travers les centres d’énergie (« les chakras »). Si ce système énergétique perd son équilibre – par exemple à cause de trop de stress, d’une malnutrition, des émotions et des pensées négatives – le corps physique aussi peut tomber malade.

Le contact physique n’est pas requis car le praticien travaille sur le corps énergétique et non directement sur le corps physique. Ce corps énergétique (aura) est le moule qui entoure et interpénètre le corps physique. C’est ce corps énergétique qui absorbe l’énergie de Vie et la distribue à travers le corps physique, aux muscles, aux organes, aux glandes… Les déséquilibres (affections) physiques apparaissent d’abord comme des perturbations énergétiques dans l’aura avant de se manifester comme problème dans le corps physique.

Cette énergie pénétrante qui entoure, interpénètre et nourrit le corps physique, affecte également nos émotions, notre habilité à gérer le stress, les relations et même nos finances.

L’interconnexion (interpénétration) des deux corps physique et énergétique fait que lorsque l’un est malade, souffrant ou perturbé, l’autre le devient également. A contrario, lorsque l’un guérit, cela se traduit aussi par un mieux-être et une autorégulation de l’autre. C’est sur ce principe que fonctionne la pranathérapie : en nettoyant, nourrissant le corps énergétique (d’énergie vitale), on permet au corps physique de s’autoréguler.

Contre-indications

 

La pranathérapie ne peut faire que du bien ! Toutefois, pour accompagner les personnes dans leurs difficultés en « bonne intelligence » en complément de la médecine conventionnelle, certaines précautions doivent être prises en compte.

S’il n’y a pas de contre-indications absolues, certaines conditions vont demander au praticien d’adapter sa séance :

  • Port d’un pacemaker
  • Hypertension
  • Maladie vénérienne
  • Règles en cours
  • Fragilité

Par ailleurs pour permettre au « prana » (l’énergie vitale) d’être assimilé parfaitement par les corps énergétiques et, au final par le corps physique, il est demandé à la personne de :

  • Retirer tous ses bijoux
  • Retirer les vêtements en soie et / ou en cuir (qui sont des matières qui isolent)

Séances

Une fois débarrassée de ses bijoux et éventuels vêtements en soie / cuir, la personne ferme les yeux. Elle est invitée à coller sa langue sur son palais pour permettre une meilleure circulation des énergies dans son corps.

La séance peut se faire en position debout, assise ou allongée.

Pendant une séance, on dégage tout d’abord les blocages et congestions « praniques » (du prana) dans l’aura, et cela sans toucher le corps physique. On dirige ensuite une nouvelle énergie vitale vers les zones affectées, ce qui aide à renforcer et à accélérer le processus d’autoguérison (autorégulation).

Selon le protocole mis en place (en fonction des difficultés que la personne rencontre et des zones à travailler), la séance peut durer entre 1 heure et 1 h 30.

Pour travailler sur les difficultés que rencontre la personne, plusieurs séances sont nécessaires. En fonction de ces difficultés, la fréquence et le nombre de ces séances vont différer, de 2 à 3 séances, 1 fois par semaine, à plusieurs séances sur plusieurs mois.

Une séance individuelle et ponctuelle va permettre de renforcer le système immunitaire, travailler en préventif, apporter énergie et relaxation en même temps.

Il peut être intéressant de faire une séance dès les premiers signes avant-coureurs d’une affection, de manière à la traiter au niveau aurique avant qu’elle ne s’installe dans le corps physique.

Précautions après séance

Comme pour tout travail holistique (voir « Pour aller plus loin… » dans la rubrique « Réflexologie »), il est important de laisser le corps intégrer le travail fait pendant la séance. Aussi, il est demandé à la personne de :

  • Boire beaucoup d’eau (tiède ou à température ambiante) pour aider à l’élimination des toxines
  • Se reposer
  • Eviter de prendre une douche ou un bain (ou d’aller à la piscine) pendant les 12 heures qui suivent (pour que les énergies posées sur corps énergétique arrivent dans corps physique)
  • Eviter d’avoir des rapports sexuels pendant les 24 heures qui suivent si le chakra qui gère les organes sexuels a fait partie du protocole (afin de garder pour elle toute l’énergie reçue).

Tarifs

Séance : 60 €

+15 € pour le premier rendez-vous (soit 75 €)

Chèques-cadeaux

Des chèques-cadeaux sont disponibles au prix de la séance.